Qu’entendre par « pleine conscience »?

La façon dont habituellement nous employons le mot « conscience » ne rend pas aisé la compréhension de ce terme en méditation. Nous identifions la conscience à un « plus de » en général plus d’attention, de présence et donc précisément « plus de conscience de ». Conscience de ce qui se passe, conscience de soi, conscience d’être conscient, voire conscience d’être conscient d’être conscient, et si nous saisissons cela en solidifiant un processus déjà présent au départ, nous allons rencontrer un certain nombre de difficultés, allant du mal de tête à la folie d’un ego en roue libre qui cherche en vain la sortie de ses origines.
Cela a tendance à nous faire croire que la conscience ressemble à une hypervigilance de chaque instant, une superconscience de soi qui non seulement ne relâcherait pas la pression mais au contraire l’augmenterait. Ce n’est pas ainsi qu’il faut entendre le terme de « pleine conscience ». Certes il y a des exercices pour aviver et affiner l’attention. D’ailleurs le mot « attention » comporte les mêmes difficultés que le mot « conscience« . Les deux sont liés dans l’expérience de l’apprentissage de la méditation, et même de l’apprentissage tout court. Continue reading « Qu’entendre par « pleine conscience »? »

Mise en volume

Notre vision des choses est souvent très plate, cadrée et uniforme. Alors que nous avons par ailleurs, intégré l’idée d’espace à n dimensions, de multidimensionnalité, de fractales, de l’infiniment grand à l’infiniment petit, dans notre approche du monde, et plus triste encore, dans celle de la relation à notre esprit et à ce qui le décrit nous restons souvent cognitivement limité et scolaire. Nous ne décollons pas. Le vertige de l’instant, les yeux levés vers le ciel nous indispose, c’est pourtant une pratique, s’absorber dans l’espace infini du ciel, destinée à nous catapulter hors des sentiers battus et à nous faire réintégrer le quotidien autrement. Continue reading « Mise en volume »

Du simple bonheur d’être

Dans le programme des Racines de la présence, nous organisons des retraites de méditation. Qu’est-ce qu’une retraite de méditation? il y a deux mots en lien : retraite et méditation. Faire une retraite est se mettre en retrait, que ce soit pour une journée, une semaine ou parfois plus. Plus important que la durée est l’aspiration à être réellement présent à ce qui se passe. Continue reading « Du simple bonheur d’être »

chasseurs de silence

Qu’est-ce que méditer? régulièrement nous avons à définir ce qu’est la méditation, à une époque où tout le monde en fait et en même temps rien de plus flou selon les publics et les approches. C’est toujours un bon exercice de se demander comment expliquer cela à un enfant de huit ans par exemple, en tant qu’exercice didactique pour soi et entraînement à la parole claire pour les autres aussi. Je vais commencer comme cela mais ensuite nous admettrons que l’enfant devient un adolescent, etc. Continue reading « chasseurs de silence »

Faire un effort ?

Nous oublions souvent qu’agir ou ne pas agir nécessite un effort. C’est en pratiquant que nous pouvons nous le rappeler : aller jusqu’au coussin est parfois un rude labeur. Nous nous consolons alors en nous rappelant que l’effort, dans nos sociétés modernes, est passé de mode. Tu veux ça , facile! tu cliques, tu presses un bouton ou tu glisses ton doigt sur des écrans magiques. Mais pour la méditation, nous redevenons ouvrier, prolo du coussin, la libération par adhésion à l’énergie consentie de bienfaits à court et long terme, séduisant mais c’est pas dans l’air du temps et surtout ça mobilise. Continue reading « Faire un effort ? »