Bouquets de gratitude

Prendre conscience de l’instant comme le cadeau de la vie à recevoir. Nous sommes si souvent ingrats, indifférents, ignorants des trésors sous nos yeux. Le fait même de pouvoir être là, simplement être, vient de la vie qui nous a été donnée. Elle est cadeau si nous acceptons de la prendre, de la recevoir, comme pouvant devenir nôtre.
Il n’est pas sûr que nous ayons vraiment reçu cette vie, que nous la laissions nous bénir de sa grâce. Parfois nous l’avons rejetée, comme la pire des souffrances. Cela arrive pour toutes sortes de raisons, pas besoin de nous en blâme, juste essayer de mieux nous comprendre.

Nous avons réellement à nous mettre au monde, une seconde fois, à nous faire naître.
La vie dépasse notre histoire. Celle-ci peut-être douloureuse, d’autant plus que nous rejetons avec cette histoire ce qui est plus grand qu’elle, la vie qui la permet. C’est un peu comme jeter le bébé avec l’eau du bain. La souffrance rend confus. Nous n’avons pas besoin de nous raconter d’autres histoires, mais de plus de clarté.

M.E.R.C.I est le mantra de la Merveille de s’Eveiller à Recevoir par le Coeur l’Inspir de l’Instant, de chaque instant où mourir et renaître. Inutile d’y croire, d’abord essayer, pour tenter l’aventure de bousculer ses résistances et ses schémas.
Pratiquer la gratitude est puissant, à la fois simple et profond, c’est par excellence l’expérience de la reconnaissance de tout ce dont nous bénéficions, dans les plus petites choses, les plus ordinaires. C’est se réjouir, désirer ce que l’on a déjà, la satiété du contentement de sentir la vie, d’où peut émerger une profonde résilience.
Cette reconnaissance révèle l’abondance naturelle du coeur ouvert qui s’égoutte à nos yeux parfois et ensemence à nouveau un sol qui se croyait infertile et désert. Tout le corps, toute l’énergie s’en trouve régénérée.

Il vous est peut-être déjà arrivé de constater qu’un seul sourire même d’un inconnu illumine votre journée, vous redonne confiance en la bonté humaine. Les petites choses peuvent être puissantes et basculer les gros rochers de nos forteresses.

Toutes les émotions sont l’expression du vivant, ont un rôle à jouer. Il n’y a pas d’un côté les mauvaises émotions et de l’autre les bonnes. Même la culpabilité peut nous permettre de prendre conscience de ce que nous faisons et nous aider à rectifier nos attitudes lorsqu’elles sont source de nuisance envers nous-même et autrui. Elle nous avertit, nous montre ce qu’il y a à changer. Elle participe alors de notre capacité à être réceptif et attentif à nos paroles, à nos actes, à nos pensées.

Même lorsque nos ressentis sont déplaisants, inconfortables, nous pouvons laisser la gratitude ouvrir des espaces d’accueil où rester libre de la relation aux émotions. Bien souvent c’est le fait de refouler, de ne pas exprimer, ou de trop défouler à des moments inadéquats qui sont le vrai problème des émotions.
La gratitude réduit toutes les résistances, toutes les distances, entre moi et ce qui ne l’est pas. Elle change notre regard en un merci alchimique. Elle expose les talons d’Achille et les points sensibles, comme autant d’articulations du corps compassionné, conscient que toute vulnérabilité traversée est force souveraine.

Elle est de ces expériences, avec la joie qui l’accompagne qui redonne de l’énergie, du souffle, de l’inspiration, de l’amour à juste être et se sentir en essence en reliaison avec toutes les formes de vie.
S’offrir un bouquet de gratitude, c’est cueillir à l’instant les infimes détails en nous et en dehors qui nous rassemblent nous même en offrande au vivant, dans la cohérence de nos potentiels. Nous voilà complétude, appréciant la singularité de toute cette abondance symphonique qu’est la vie.

Et ce bouquet peut-être souhaitons nous l’offrir à ce qui éveille ce sentiment de reconnaissance en nous. Cela peut avoir lieu dans l’espace virtuel de votre imagination. Une fois dans cet espace ouvert, visualisez la couleur que prendrait cette évocation de la gratitude, la couleur dominante de votre bouquet, son halo et laissez venir une personne, un animal, un objet, un rêve, tout ce qui apparaît. Laissez-vous surprendre. La vie n’est pas qu’humaine et terrestre, elle est amplitude de résonances à l’infini à qui l’écoute.

Lorsque faire et être se rencontrent dans ce mouvement du coeur alors chaque acte est accomplissement, de la simple tasse de thé servie aux projets les plus complexes, une même saveur humble et joyeuse se répand.
La gratitude nous remet vague parmi les vagues, reliées et distinctes en apparence, de même nature en essence. Alors ce mantra, merci, nous pouvons laisser notre âme s’en bercer, et l’offrir en un bouquet, comme la merveille de s’éveiller à recevoir et à rencontrer par le coeur l’abondance de chaque instant. Merci.

2 commentaires sur “Bouquets de gratitude

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s