Vivre en illimité?

Illimité – voilà bien un mot qui peuple notre quotidien d’internaute ou d’abonné en perpétuelle reconversion à de nouvelles propositions de communication toujours plus performantes, plus abondantes, plus ça vaut le coup et surtout non stop.
Sachant que notre vie est, elle, bien limitée et que personne ne peut nous la vendre pour illimitée, tout cela aura bien un terme, un jour ou l’autre – oui mais quand ? Incertitude n’est pas non certitude, ne pas confondre les concepts et ranger ses chaussettes dans le bon tiroir sinon attention à la désillusion ! Tu croyais que tu avais deux vies, ben non, tu n’en n’as qu’une. Qui t’a mis cette idée dans la tête au point que tu rêves en illimité autant dire en irréalité perpétuelle.Ne pas confondre la chair avec le plastique de ton iphone, agréablement palpable mais tout de même non biodégradable. Tu te crois déjà sur l’olympe à force de te raconter que rien ne va s’épuiser mais redescends sur terre et badigeonne toi la cervelle d’un peu d’impermanence, ça aide à être ici et maintenant.

Se repasser en boucle ses funérailles ad vitam aeternam via facebook, ou encore skyper de l’au-delà ou vamper les futurs écrans du frigo qui s’appellera autrement vu les progrès galopants de l’AI.
Mais qui va nous désabonner à la fin? Mais qui va désactiver l’illusion d’être à la fin? je n’ai pas envie de l’au-delà de recevoir les parasitages d’ici bas, d’être dérangé dans mon samadhi pour gagner en illimité une place de parking qui ne me servira à rien de toutes façons. Peut-être qu’il n’existera plus ni voiture ni parking, tu y as pensé à ça? non attends je vais escalader le Mont-Blanc et je reviens.
Oui qu’il y ait aussi une fin ça fait du bien!

Notre vie, celle-ci que nous vivons en ce moment a une obsolescence programmée oui, mais la vie dont elle est porteuse non. Cassez le vase il restera toujours l’espace infini mais sans personne pour le constater.
En l’occurrence même si nous sommes limités, nous pouvons toujours l’être moins qu’au départ, vu qu’en nature vide et claire nous nous surpasserons toujours.

Qu’est-ce qui nous limite? la croyance que nous sommes limités.
Comme l’a stabiloté indélébile une de mes filles sur un des murs de sa chambre : la seule limite est celle que tu t’imposes. On dirait un slogan sportif et peut-être que c’en est un et on pourrait tout-à-fait l’adopter pour le développement de la personne ou l’entraînement spirituel. Au fait il est 11 heures, Hanaé, ton crédit sommeil a pris fin.

Il faut quand même faire attention aux mots qu’on emploie et qu’on entend tous les jours. Ainsi si vous ne faites pas gaffe vous pourriez vous abonner au stress illimité, à la dépression illimitée, au mal-être illimité… points de suspension illimités…
Heureusement si nos capacités physiques sont limitées, si nos capacités à engranger de l’information sont limitées, il est des choses qui ne le sont pas.
La compassion, les qualités du coeur-esprit, la joie, l’amour inconditionnel appartiennent à la nature même où l’esprit s’entraîne et donc ne connaissent pas de limites.

D’ailleurs ces quatre :  amour, compassion, joie, équanimité sont dénommés les quatre incommensurables ou illimités. Illimités dans leurs bienfaits, illimités dans leur adaptation à nous améliorer, illimités dans l’illimité qu’ils nous font toucher en nous.
Il est toujours possible d’être plus inconditionnellement aimant, plus compassionné, plus équanime et tempérant,  plus dans la joie pour tout et pour tous.
Enfin quelque chose de réellement illimité dont le forfait est le coût de notre attention.
Rien ne peut entraver le développement des qualités de ton esprit sauf toi.
C’est la bonne nouvelle lorsque l’on s’entraîne à toujours faire mieux, cela rend confiant en ses possibilités car il est toujours fructueux de reconnaître pour pouvoir les dépasser ses limites qui ne sont souvent que des croyances ou des échecs qui ne sont souvent que des essais indispensables à la réussite, voire même l’opportunité d’une idée géniale, d’une trouvaille insensée, d’une tarte Tatin par exemple. La vie comme le cerveau a ses chemins de traverse – l’essentiel est d’y rencontrer l’esprit.

Dès que vous avez vu comment il ne fallait pas faire,  vous pouvez alors rectifier ce qu’il y a à rectifier et cela immédiatement, à l’instant même, sur le champ.
Pas besoin d’attendre d’autres conditions favorables ou des offres meilleures. Ce que la vie propose est toujours la meilleure offre du moment pour l’entraînement spirituel.

Illimité dans le temps et l’espace, à l’éternel présent qui échappe,
lâchez la comptabilité et la rentabilité,
pratiquez simplement sans rien attendre.

De ce point de vue notre attention nous abonne à la vie à vie, pas plus tard que tout de suite, à notre propre sagesse pour des temps sans commencement ni fin.

Réjouissons nous de cette chance d’avoir toujours la possibilité de plus d’une idée à faire rebondir, de plus d’une action à mettre en route, de plus d’un fil à débrancher, alors qu’il semblerait bien que tout a été dit, tout a été écrit, tout a été souscrit et donc fini.

En ce dimanche pratiquons l’esprit heureux en illimité!

Publicités

3 commentaires sur “Vivre en illimité?

  1. Prends ton envol.
    Laisse tes outils de mesure: c’est bien – c’est mal, c’est comme ci- c’est comme ça.
    Accepte ce crédit illimité que tu as reçu un jour: l’amour.
    Avec la sagesse pour amie, aime dans l’immensité sans fin …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s