Regard profond

Nous autres, êtres humains, sommes souvent très obsédés par notre personnalité, et beaucoup de questions, de soucis, d’angoisses tournent autour de ces aspects qui, bien qu’instables et inexistants en soi, occupent toute notre attention.
Personnalité, images de soi, regard d’autrui, on se perd dans les jeux de miroir des egos en recherche de leur vrai moi qui reste l’élément le plus contorsionniste de tous, à s’échapper toujours sous les angles volatiles de situations manipulées.
Il y a, dans l’enseignement du Bouddha, des méthodes de méditation analytique qui renouvellent le genre, entendez questionner le questionneur lui-même – afin de démasquer les imposteurs, commençons l’interrogatoire.

Questionner pour acquérir du discernement, et fondamentalement pour connaître le vrai, un peu comme la maïeutique de Socrate, accoucher de la vérité de sa vraie nature. Les autres aspects, ceux de la personnalité, étant par définition des mensonges avec lesquels s’arranger, selon les époques, les circonstances et les poisons en présence. Ainsi la vérité que j’ai désiré un moment devient-elle le mensonge lorsqu’un autre désir la remplace d’une autre vérité tout aussi dépendante des causes et conditions d’un « je » inconstant et fuyant vers son point inaccessible.
L’ego a toujours l’illusion de sa jeunesse.
Non jamais tu ne te rencontreras dans le miroir d’un autre, mais tu peux toujours y croire si tu as encore le temps et le courage de t’aveugler.

Bref, intéressons nous ici à ce qui accroît notre discernement et développe ce que le Bouddha appelle le regard profond.

Voir, regarder en profondeur qui suis-je? que suis-je?

D’ailleurs posez-vous la question : Qui suis-je? Que suis-je?
Prenez de quoi écrire et détaillons :

Suis-je vraiment moi? vraiment et seulement moi?
Suis-je un homme? Suis-je une femme?
Ou quelque chose en plus?
Suis-je un père, une mère, un frère, une soeur, un fils, un oncle, etc?
Suis-je professeur, plombier, avocat, infirmière etc (votre métier)
Suis-je membre d’une communauté, d’un comité, d’une association, d’un club, d’un parti?
Suis-je membre d’une communauté religieuse, philosophique etc?
Suis-je un électeur? de droite, de gauche, du centre, etc
Suis-je l’ami, l’ennemi de quelqu’un?
L’image que je donne à voir dans le monde est-elle le reflet de ma personnalité profonde?
Suis-je une personne élégante ou négligée?
Suis-je riche ou pauvre, ou dans la moyenne?
Ai-je une voiture, une petite, une grosse ou autre véhicule?
Si je devais me décrire, quels qualificatifs me viennent à l’esprit?
Quand d’autres parlent de moi, que disent-ils?
Suis-je réellement tout cela?
Qui suis-je, en réalité?

Approfondissons :
Qui est celui qui pose des questions?
Que suis-je en train de vivre à l’instant présent?
Si j’observe en ce moment quelque chose qui se trouve dans mon champ de conscience, comme un son, ou une vision, demandez-vous : Quelle est la nature de ce son? Est-il à l’intérieur ou à l’extérieur de moi? Est-ce que je l’entends avec mon oreille ou avec mon esprit? Ou est-ce l’interaction des trois?
Pouvons nous entendre un son avant de le nommer?
Pouvons nous avoir une perception brut sans la rattacher à aucun concept ou pensée?
Qui pense : j’aime ceci, je n’aime pas cela?
Qui met des étiquettes?

Et en tête à tête avec vous-même :

Quelle opinion ai-je de moi-même?
Quelle étiquette m’appliquerais-je à cet instant précis?
Suis-je une personne compétente, incompétente, avec ou sans valeur?
Suis-je meilleur que les autres?
Ai-je tous les droits?
Que dois-je à autrui?
Suis-je une victime? un bourreau?
N’y-a-t-il rien d’autre en moi?

Questionnez encore plus profondément, en laissant la question pénétrer en vous et la réponse émerger de l’écoute de cette expérience indicible :

Qui suis-je? Que suis-je?
Dans le tréfonds de mon être, qui vit ces instants?
Que suis-je sans pensées, sans étiquettes, sans croyances, sans même ces questions?

L’intelligence discernante est un aspect de la sagesse spirituelle. Quelle est notre propre vérité, notre propre réalité? Cette introspection intensive élimine les couches d’identification, source d’illusion et de souffrance.

Prenez le temps de répondre à ces questions. Elles ne manqueront pas de vous faire revisiter votre passé, votre personnalité, alors n’hésitez pas, donnez du champ à cette connaissance. Puis regardez en profondeur la nature de ce qui connaît, de la réalité au-delà des identités douloureuses ou gratifiantes de la personnalité.

Cette approche analytique est puissante et libératrice. Elle exerce la vue pénétrante, Lhagtong. Essayez de prendre le temps d’y revenir, l’esprit ouvert et paisible.

Qu’est-ce que tout cela m’apprend?

Ainsi nous suivons l’instruction du Bouddha : regarder profondément en nous la nature de ce que nous sommes – nous seul pouvons le faire –

 

 

 

Publicités

Un avis sur “Regard profond

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s