Nos démons, des alliés en puissance

Comment entrer en amitié avec nos démons plutôt que de leur faire la chasse ou d’essayer de les tenir à l’écart?

Il y a une pratique du vajrayana, la pratique de Tcheu, qui signifie couper, trancher, où il s’agit de s’entraîner à travailler avec ce qui nous effraie le plus, et même à rechercher des lieux qui suscitent les peurs, comme les cimetières la nuit,  afin de voir l’origine, la nature illusoire des démons, en offrant, en donnant, en confrontant et dissolvant toute saisie plutôt qu’en fuyant. Bien sûr il s ‘agit d’un entraînement pour pratiquants avancés. rassurez-vous, dans la pratique qui suit,  il ne vous sera pas demandé d’aller chercher la difficulté car elle est en général déjà bien présente.

LiveWithYourFearsLa caractéristique d’un démon c’est de vouloir quelque chose et en général d’être menaçant pour l’obtenir. Dans cette pratique nous lui donnons ce qu’il souhaite, et il se nourrit de la croyance en l’existence d’un soi. Comment lui donner cette croyance autrement qu’en s’imaginant nous donner nous-même?
Lâcher toute saisie, trancher, couper dans le vif de l’instant, sans rien retenir, en offrant son corps, ses émotions, ses peurs, jusqu’à en réaliser l’éveil de vacuité.
Le but n’est pas d’essayer de comprendre ou d’analyser ou de tempérer mais de faire face, de provoquer ce que l’on craint le plus, de le devenir même, sans se détourner et en faisant autrement que ce que notre raison nous dicterait. C’est un peu comme le chat botté face à l’ogre. Comment reconquérir le royaume possédé par un ogre? il est puissant, dangereux, fort mais en même temps il contient une énergie qui n’est autre que nous-même, libéré de nous. Il suffit de se mettre un peu à sa place, ce que fait le chat qui le comprenant de l’intérieur peut ensuite l’ingérer l’ayant fait changer de forme, il peut manger la petite souris qu’est devenu l’imposant et dangereux démon.

La pratique qui suit est inspirée de la pratique de Tcheu, dans son essence, et de l’adaptation faite par Tsultrim Allione.

Comment travailler avec ce qui s ‘élève en nous lorsque nous nous sentons littéralement assailli par des forces hors du commun? l’imagerie traditionnelle des démons assoiffés de sang, au faciès hideux rend bien compte de la puissance de ce que nous pouvons ressentir au point même d’être dans la peur panique de l’agression.

Bien que ces démons aient leur iconographie, ils représentent des forces intérieures, des énergies qui vivent en nous. Ils sont les énergies racines de nos peurs, de nos blessures et traumatismes, de l’anxiété, des maladies, des relations difficiles, des dépendances. Leurs visages sont multiples. Tout ce qui accapare notre énergie et bloque l’accès à notre nature éveillée peut être considéré comme un démon, un ogre, un prédateur.

Dans l’approche qui suit, nous opérons un changement de point de vue. Plutôt que de fuir, nous invitons les démons à venir et à prendre de nous ce qu’ils désirent. Voilà une façon originale de faire la paix avec ces énergies terrifiantes et d’intégrer leur pouvoir ressourçant.

Comment procéder:

1- Inviter le démon

S’asseoir dans un endroit tranquille selon ses habitudes pour méditer. Générer en nous une motivation altruiste incluant notre propre bonheur et celui de tous les êtres.
Choisissons avec quel démon nous souhaitons faire cette pratique. Orientez vous sur ce qui bloque fortement votre énergie maintenant, dans votre vie.
Par exemple, s’il s’agit d’une relation difficile avec une personne, imaginez la difficulté de la relation comme le démon plutôt que l’autre personne. Ce point est important. Un démon n’est pas quelqu’un qui nous veut du mal, c’est une souffrance qui nous veut du bien mais ne sait pas le dire autrement que sous une forme négative voire cauchemardesque. Donc on ne se focalise pas sur une personne mais sur la difficulté, le problème émotionnel.

Pensez au démon que vous avez choisi, remémorez-vous les événements qui y sont liés, sentez ce qui se passe dans votre corps à cette évocation et demandez-vous : où le démon est-il le plus présent dans mon corps? Quelle est sa forme? Quelle est sa couleur? Quelle est sa texture? Est-il froid ou chaud, et à quel degré?

A présent intensifiez ces sensations.

2- Personnifier le démon

Suivez vos sensations, voyez la couleur, sentez la texture et la température du démon en vous, puis voyez-le sortir de votre corps et se personnifier face à vous comme un être avec un corps, une face, des yeux etc

Remarquez ses détails : sa taille, sa couleur, la surface de son corps, sa densité, son genre (s’il en a un), son personnage, son état émotionnel, son regard, et encore d’autres choses que vous n’aviez pas vu avant.

3-Devenir le démon

Puis échangez vos places, en gardant les yeux fermés. Prenez le temps de vous asseoir dans le corps du démon. Sentez ce que cela fait d’être le démon. Notez comment votre soi habituel prend le point de vue du démon. Répondez à ces questions, parlant comme le ferait le démon : ce que je veux est… ce dont j’ai réellement besoin est… quand je l’obtiendrai je me sentirai…

4- Rencontrer l’allié

Prenez un moment pour revenir dans votre propre corps. Voyez le démon face à vous. Puis dissolvez votre propre corps en nectar. Le nectar a la qualité de faire sentir ce que serait le démon obtenant ce dont il a réellement besoin (la réponse à la troisième question).
Remarquez la couleur de ce nectar.

Imaginez ce nectar allant vers le démon et le nourrissant. Remarquez comment le démon le prend. Vous détenez une source infinie de nectar. Le démon s ‘y abreuve jusqu’à complète satisfaction.  Remarquez comment le processus se fait. Cela peut prendre un peu de temps.

Remarquez s’il y a une présence une fois le démon complètement satisfait. S’il y a une présence, demandez :  » es-tu un allié? » si c’est le cas, vous pourrez travailler avec. Si ce n’est pas le cas, s’il n’y a pas de présence après que le démon ait été complètement satisfait, invitez l’allié à apparaître.

Quand vous voyez l’allié, remarquez tous ses détails : sa taille, sa couleur, la surface de son corps, sa densité, son genre (s’il en a un), son personnage, son état émotionnel, son regard, et d’autres choses encore que vous n’aviez pas vu avant.

Quand vous êtes réellement connecté à l’énergie de l’allié, posez ces questions : comment peux-tu m’aider? Comment peux-tu me protéger? quel gage me donnes-tu de ta bienveillance? Comment pourrai-je, à l’avenir, accéder à toi?

Changez de place et devenez l’allié. prenez un moment pour entrer dans son corps et remarquez comment vous vous sentez dans ce corps. Comment votre soi habituel prend le point de vue de l’allié? Quand vous êtes prêt, posez trois questions, parlant comme un allié : Je t’aiderai en… Je te protégerai en… je te garantis que je… tu pourras accéder à moi en…

Prenez un moment pour revenir à votre propre corps et voyez l’allié face à vous. Regardez ses yeux et sentez son énergie pénétrer dans votre corps.

Maintenant imaginez que l’allié se dissout en lumière. Remarquez la couleur de cette lumière. Sentez la se dissoudre en vous et intégrez sa luminosité dans chaque cellule de votre corps. Prenez note de l’effet produit par l’énergie qui s ‘intègre à toutes les parties de votre corps. Maintenant vous, avec cette énergie intégrée, vous dissolvez aussi.

Ensuite revenez progressivement à votre corps à l’instant. Ouvrez vos yeux, gardant le ressenti de l’énergie diffusée dans tout votre corps.

Terminez par une dédicace habituelle ou le souhait que chacun puisse travailler avec ses démons, puisse en faire des alliés, pour son propre bien et celui de tous.

Ego

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s